Catalogue : Recherche

Mauvais Goût, Mauvais Genre ?

Mauvais Goût, Mauvais Genre ? Image

Mauvais Goût, Mauvais Genre ?
Littérature populaire, culture médiatique.

Actes du séminaire interdisciplinaire
ENS Ulm, 2016/2017

Ce volume collectif rassemble quatorze articles, reflet d’une année de réflexion commune menée de façon polyphonique autour de la culture populaire et médiatique, en prenant comme fil conducteur la perception de cette culture comme signe de mauvais goût, et sa catégorisation habituelle en tant que « mauvais genre ». C’est, de ce fait, la question de la valeur qui s’est trouvée posée lors des interventions, avec une volonté commune : celle de réfléchir autrement sur des objets que l’on ne perçoit habituellement qu’à travers un filtre axiologique.

Une telle réunion d’objets anti-canoniques s’est effectuée sous le signe de l’interdisciplinarité, dans une perspective d’ouverture intermédiatique, générique et chronologique : d’Arsène Lupin à Dragon Ball, en passant par la comédie musicale, la fan fiction, ou encore l’épigramme latine, on a voulu couvrir l’ensemble des champs culturels aujourd’hui assimilés à la « culture populaire ». Recherche en cours d’élaboration ou synthèse critique en forme de regard en arrière, les contributions proposées, par des chercheurs aussi bien que par des acteurs du champ médiatique, forment un panorama volontairement varié, et leur réunion au sein d’un même ouvrage ne pourra que créer, pour le lecteur, des effets de sens parfois inattendus.

Le séminaire Mauvais Goût, Mauvais Genre ?, organisé par Luce Roudier, s’est tenu à l’Ecole Normale Supérieure du 3 octobre 2016 au 29 mai 2017. Il a rassemblé des chercheurs et chercheuses francophones (France, Belgique, Canada), au fil d’une vingtaine de séances.

Sommaire

– Luce Roudier – Avant-Propos. De mauvais goût, de mauvais genre…
– Paul Bleton – L’adaptation de la fiction populaire. Petite histoire culturelle.
– Marion Lata – Pathologies littéraires de la fan fiction : le fan, avatar du mauvais lecteur ?
– Samia Myers – Ecrits d’ouvriers, écritures de classe ? L’écriture du collectif comme transgression dans trois romans d’ouvriers (1900-1945)
– Bernard Jeannot – Les clichés de la comédie musicale française, ou la possibilité d’une mièvrerie intelligente.
– Nicolas Rouvière – Le symbolisme généalogique dans Astérix
– Saliha Aklouf – La naissance du roman policier
– Bounthavy Suvilay – Les industries culturelles japonaises et françaises : recréation et adaptation du manga en France
– Isabelle-Rachel Casta – Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre : la figure de l’aca-fan
– Cédric Hannedouche – D’Arsène Lupin à Captain America : « une philosophie de la supériorité »
– Jacques Migozzi – Obsolescences et rémanence des hiérarchies canoniques en régime médiatique : petit bilan critique de 25 ans de recherches sur les fictions de grande consommation.
– Daniel Compère – Les problèmes des romans populaires
– Vivien Bessières – Le style des manuels d’écriture – ou le rôle de la prescription dans les genres populaires
– Marine Champetier de Ribes – L’épigramme, de la page à la rue : circulations savantes et populaires d’un genre poétique
– Marine Deregnoncourt – L’usage du téléphone portable dans L’Appel de l’Ange de Guillaume Musso et Fuir de Jean-Philippe Toussaint. Réflexion et analyse de notre société globale contemporaine.

Prix : 18€
454 pp.
Sortie : décembre 2017
ISBN : 979-10-97391-00-3

Disponible à la commande via le formulaire de commande

Mauvais Goût, Mauvais Genre ?

Mauvais Goût, Mauvais Genre ? Image

Mauvais Goût, Mauvais Genre ?
Littérature populaire, culture médiatique.

Actes du séminaire interdisciplinaire
ENS Ulm, 2016/2017

Ce volume collectif rassemble quatorze articles, reflet d’une année de réflexion commune menée de façon polyphonique autour de la culture populaire et médiatique, en prenant comme fil conducteur la perception de cette culture comme signe de mauvais goût, et sa catégorisation habituelle en tant que « mauvais genre ». C’est, de ce fait, la question de la valeur qui s’est trouvée posée lors des interventions, avec une volonté commune : celle de réfléchir autrement sur des objets que l’on ne perçoit habituellement qu’à travers un filtre axiologique.

Une telle réunion d’objets anti-canoniques s’est effectuée sous le signe de l’interdisciplinarité, dans une perspective d’ouverture intermédiatique, générique et chronologique : d’Arsène Lupin à Dragon Ball, en passant par la comédie musicale, la fan fiction, ou encore l’épigramme latine, on a voulu couvrir l’ensemble des champs culturels aujourd’hui assimilés à la « culture populaire ». Recherche en cours d’élaboration ou synthèse critique en forme de regard en arrière, les contributions proposées, par des chercheurs aussi bien que par des acteurs du champ médiatique, forment un panorama volontairement varié, et leur réunion au sein d’un même ouvrage ne pourra que créer, pour le lecteur, des effets de sens parfois inattendus.

Le séminaire Mauvais Goût, Mauvais Genre ?, organisé par Luce Roudier, s’est tenu à l’Ecole Normale Supérieure du 3 octobre 2016 au 29 mai 2017. Il a rassemblé des chercheurs et chercheuses francophones (France, Belgique, Canada), au fil d’une vingtaine de séances.

Sommaire

– Luce Roudier – Avant-Propos. De mauvais goût, de mauvais genre…
– Paul Bleton – L’adaptation de la fiction populaire. Petite histoire culturelle.
– Marion Lata – Pathologies littéraires de la fan fiction : le fan, avatar du mauvais lecteur ?
– Samia Myers – Ecrits d’ouvriers, écritures de classe ? L’écriture du collectif comme transgression dans trois romans d’ouvriers (1900-1945)
– Bernard Jeannot – Les clichés de la comédie musicale française, ou la possibilité d’une mièvrerie intelligente.
– Nicolas Rouvière – Le symbolisme généalogique dans Astérix
– Saliha Aklouf – La naissance du roman policier
– Bounthavy Suvilay – Les industries culturelles japonaises et françaises : recréation et adaptation du manga en France
– Isabelle-Rachel Casta – Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre : la figure de l’aca-fan
– Cédric Hannedouche – D’Arsène Lupin à Captain America : « une philosophie de la supériorité »
– Jacques Migozzi – Obsolescences et rémanence des hiérarchies canoniques en régime médiatique : petit bilan critique de 25 ans de recherches sur les fictions de grande consommation.
– Daniel Compère – Les problèmes des romans populaires
– Vivien Bessières – Le style des manuels d’écriture – ou le rôle de la prescription dans les genres populaires
– Marine Champetier de Ribes – L’épigramme, de la page à la rue : circulations savantes et populaires d’un genre poétique
– Marine Deregnoncourt – L’usage du téléphone portable dans L’Appel de l’Ange de Guillaume Musso et Fuir de Jean-Philippe Toussaint. Réflexion et analyse de notre société globale contemporaine.

Prix : 18€
454 pp.
Sortie : décembre 2017
ISBN : 979-10-97391-00-3

Disponible à la commande via le formulaire de commande